Qui est je?

Mouchette en Français n’est pas une affaire bien simple, eczema hélas…
Il existe une version française du site mais j’avoue qu’elle est bien incomplète, pilule et pas toujours bien entretenue.

Mouchette en français trahit le rapport tres compliqué de l’auteur à sa langue maternelle, ampoule ce rapport même qui a engendré la création de cette oeuvre. Peut-être en sera-t-il question ici un jour….

Mais pas tout de suite.

Il existe des textes en français concernant l’auteur, ou plutot l’auteure comme on l’écrit en québecois: ici, une bio de Martine Neddam pour la Revue BleuOrange.

La Revue ITEM de l’UQAM a fait une longue interview en 2008. (archivée ici)

Le Laboratoire NT2 a un article sur Mouchette et son auteure,
Cet article est archivé ici 

Un autre article, archivé par le laboratoire NT2 de l’UQAM

Pour trouver les articles en français sur ce site, c’est simple, il suffit d’utiliser la catégorie “français”.
Parfois, il m’arrive de recopier un article entier, comme celui-là:  Le partage sur le Web : personnages virtuels et Web 2.0 selon Martine Neddam :: Par Paule Mackrous

Car “être ou ne pas être Mouchette” en français, voila la question dont seuls les québecois ont pu parfois me sauver…

++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++
++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++

via Magazine électronique du CIAC

Mouchette aka Martine Neddam

http://neddam.org Martine Neddam est une artiste qui utilise le langage comme matière première. Les actes de langage, les modes d’adresse, la parole dans l’espace public, telles sont les thématiques qui alimentent son oeuvre dès l’origine. À partir de 1988, elle expose des objets porteurs de textes (bannières, plaques gravées, ombres sur le mur) dans des galeries et des musées. Elle a aussi réalisé de nombreuses commandes publiques dans plusieurs pays d’Europe: Pays-Bas, Grande-Bretagne, France.Depuis 1996, elle crée sur Internet des personnages virtuels qui mènent leur existence autonome d’artistes, sans jamais qu’elle ne se manifeste comme leur auteur.Mouchette, http://mouchette.org site crée en 1996 et toujours actif à ce jour, est une jeune fille de 13 ans qui expose ses fantasmes et ses idées noires en sollicitant constamment la participation des visiteurs. Personnage-culte, elle propose depuis 2002 le partage de son identité avec les visiteurs dans Le network de Mouchette.
http://mouchette.netEn 2001, Martine Neddam crée David Still, qui offre son identité et l’usage de son compte courriel aux internautes de passage.
http://davidstill.org

En 2006, elle crée XiaoQian, artiste chinoise, elle-même créatrice de personnages virtuels.
http://turbulence.org/Works/XiaoQian/

Depuis, elle travaille à la création d’un nouveau logiciel en ligne qui permet la création de personnages virtuels.
http://virtualperson.net

Martine Neddam est aussi professeur. Elle enseigne à la Rietveld Academie d’Amsterdam (où elle vit depuis 1994) et à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM à Montréal au Canada. En 2008, elle y donnait un cours à la maitrise sur les personnages virtuels.

En 2011, outre sa classe régulière à la Rietveld academie d’Amsterdam, elle donne pour le département des études culturelles (Studium Generale) un séminaire autour du film Tout Va Bien de Godard: Auto-reflexivité et Pratiques Performatives.

 


Social Widgets powered by AB-WebLog.com.