Typologies

Typologies de sites Internet artistiques
Nicolas Frespech. Uyio.com Avril 2002. MAJ : 09-12-03

Le vocabulaire de l’Internet culturel est riche mais suscite encore des confusions quant aux sens des expressions employées.
Arts médiatiques, art en ligne, Cybert art, art hypermédiatique, art médiatiques, Art web, Art en réseau…
Plutôt  que de chercher à définir ces termes, on  peut déjà spécifier certains types de sites artistiques dans le paysage virtuel de l’Internet culturel et plus particulièrement de l’art en ligne .Typologie de l’Internet culturelType site d’information 
Les sites d’information, encyclopédiques, base de données.
Musées, pages personnelles, galeries…
Ce sont des sites sur des artistes. L’éditorial informationnel y a une place prépondérante.Exemples : 
Nart : www.nart.com (Portail sur l’art fermé en 2002)
Centre National des Arts Plastiques (ressources)
http://www.cnap.fr (consulté le 08-02-03)> Type page perso, art en ligne (information et création)
Ce sont des sites réalisés par les artistes eux-mêmes. Ces sites présentent le travail des artistes, à la manière d’un CV.
L’actualité, la mise en ligne de documents iconographiques : photographies, peintures…, documents destinés à la presse…(site officiel…)
Internet sous forme d’une plaquette, de catalogue. Certains artistes utilisent le net comme moyen de communiquer directement avec les autres. Certaines réalisations (peintures, photographies, sculptures, vidéos) sont montrées exclusivement sur le Web. Ce type de site se développe de plus en plus, les outils de création de pages web et l’hébergement étant de plus en plus simple d’accès.

Exemples : 

Franck Scurti : www.franckscurti.net (consulté le 08-02-03)
Niki de Saint Phalle :  http://www.nikidesaintphalle.com (consulté le 15-05-02)
Claude Closky propose sur le net une création inspirée des noms d’artistes (consulté le 09-12-03)
http://www.sittes.net/links/Type créatif, Net art  (sites de création)
Ce sont des sites qui présentent des œuvres conçues et réalisées en optimisant les multiples capacités  du réseau des réseaux. Ils offrent à regarder des œuvres d’art médiatique .
Ces oeuvres utilisent les spécificités du média employé et de ses qualités : virtualité, immatérialité, multiplicité qui induisent de nouveaux processus et de nouvelles formes de construction.
Certains artistes ayant une pratique artistique “ classique ” investissent le net et offrent à voir des œuvres spécifiquement réalisées pour le réseau.Exemple :
Mark Napier. Shredder 1.0 http://www.potatoland.org/shredder (consulté le 30-05-02)
Ce type créatif regroupe plusieurs pratiques.1.2.c Typologie de sites Net artType formel
Le site propose une réflexion sur la forme. Couleur, interface particulière. C’est la forme de Net art qui s’approche le plus de la peinture, sans la matière ! Sa principale particularité est un travail sur la relation d’Internet dans une continuité d’un champ propre aux formes. Ces sites s’ancrent dans des références de l’histoire de l’art :  l’abstraction, le cinétisme…On trouve aujourd’hui sur le net certaines oeuvres qui s’intéressent et qui explorent exclusivement les interfaces visuelles, prolongeant une recherche plastique et théorique sur les supports commencées au début du siècle dernier avec le Cubisme.

Exemples : 
Coucher et lever de soleil (1999) de Claude Closky 
http://www.colette.tm.fr/closky/ (consulté le 30-05-02)

Une référence dans l’histoire de l’art :
Yves Klein, Monochrome bleu (1957)

Type participatif
Ce type de site fait appel à l’internaute dans le processus créatif. Ajout d’image, ajout de mot l’internaute participe à l’oeuvre. ce sont les informations envoyées qui construisent l’œuvre. Le net a développé ce type de participation. L’œuvre étant  virtuelle, elle a les possibilités de se construire en permanence. Le courrier électronique donne la possibilité d’interaction entre le concepteur de l’œuvre et le participant. Interactivité dite directe.

Exemples :  
Je suis ton ami(e)…tu peux me dire tes secrets
http://www.frespech.com/secret (consulté le 30-05-02)

Une référence dans l’histoire de l’art :
Sophie Calle : Les Dormeurs (1979)

Type intervention
Ce type de site propose une interaction avec le regardeur. Visio Conférence, Web cam, dispositif d’intervention…. Ce type d’interaction n’est pas de type participatif. On se retrouve en général en train de contempler une action, comme on contemplerait un tableau. L’artiste propose, se montre, donne des rendez-vous, il reste au centre du projet. Le type intervention se différencie du type participatif car l’échange avec le participant ne se fait pas au même niveau. L’autre n’est pas envisagé comme co-auteur mais plutôt comme simple spectateur. Le type intervention se rapproche du happenning où le facteur temps joue un rôle important.

Exemples : 
Lascaux 2 (1999)
http://www.lascaux2.org (consulté le 30-05-02)

Une référence dans l’histoire de l’art :
Michel Journiac. Messe pour un corps (1969)

Type vampirique
Ce type de site utilise Internet comme principale matière. Il vampirise différents sites et les englobe dans un discours artistique. Plus axé dans le champ de l’art conceptuel. Les écrans sont détournés et englobés dans un discours artistique, souvent politique. Un lien est porteur de sens, proposé dans un cadre, un discours spécifique il prend alors une autre dimension. A comparer dans l’histoire de l’art, ce détournement de sens, la vampirisation d’objet et de discours a commencé avec Marcel Duchamp au début du vingtième  siècle.

Exemples :
AddWords Happening  (2002) de Christophe Bruno
http://www.iterature.com/adwords/index_fr.html (consulté le 30-05-02)

Une référence dans l’histoire de l’art :
Andy Warhol : Colored Campbell’s Soup Can (1965)

Type logiciel
Ce type de Net art tient en général d’une programmation informatique particulière.
Dans ce type de site, la technique est primordiale, et se fait voir !
Réalisé souvent en collaboration avec des chercheurs ou des programmeurs, le type logiciel prend alors différents aspects et peut affecter soit la forme soit la navigation. Certains sont à installer sur le disque dur mais fonctionnent avec Internet.

Un navigateur comme Shredder (Mark Napier) utilise la toile et donne un résultat formel proche des affichistes.
L’interface de Sowana (Cercle Ramo Nash) propose d’établir une conversation artistique avec un ordinateur.
Le type logiciel peut donc être croisé avec d’autres types de sites, formels ou narratifs.

Exemples : 
Riot (2000) de Mark Napier
http://www.potatoland.org/riot/ (consulté le 30-05-02)

Une référence dans l’histoire de l’art :
Jean Tinguely, Le Grand Charles (1959). (Machine à peindre).

Type narratif
Ce type de site Net Art est le plus classique, simplement parce qu’il respecte une certaine forme “ cinématographique”  de représentation. Dans ce type de site, la notion de temps est importante. Diaporamas aléatoires, histoires interactives, photographies avec différentes zones cliquables. Ce sont souvent des recherches sur les notions de vraisemblable, de fiction…
Journal d’artiste, journal intime, le type narratif représente la majorité des sites Net art. Ce type de site se prête volontiers à des évolutions car ce sont souvent des réalisations qui évoluent dans le temps à travers différentes mises à jour.

Exemples : 
Mouchette de Mouchette
http://www.mouchette.org (consulté le 30-05-02)

Une référence dans l’histoire de l’art :
Nan Goldin, The ballad of sexual dependency (Commencé en 1983)

Attention, les frontières entre ces différents types de sites ne sont pas toujours nettes. Tout comme l’art vidéo qui peut être une mémoire d’une intervention particulière ou une œuvre indépendante, certains sites mélangent différents types d’informations et de créations.
Bien entendu, tous les sites ne fonctionnent pas sur un type particulier, certains mélangeant différentes approches formelles et réflexives. Le site Synesthesie propose des articles sur l’art, mais accueille aussi des œuvres réalisées pour le réseau.
Certaines créations informatiques artistiques utilisent le net, par exemple certains économiseurs d’écrans qui se connectent au réseau mais aussi des virus informatiques artistiques! N’oublions pas non plus d’autres supports comme les écrans des téléphones mobiles, PDA…


Pour une typologie de la création sur Internet par Annick Bureaud
http://www.olats.org/livresetudes/etudes/typInternet.shtml

Vers une typologie des sites web artistiques…
http://www.rurart.org/aumenu/ressources/pages/art_num/typologie.htm

[Web] [Net] [Cyber] Art par Cécile Petit (10-02)
http://archee.qc.ca/ar.php?page=imp&no=189

Œuvres d’art en ligne par Cécile Petit (12-02)
http://archee.qc.ca/ar.php?page=imp&no=191

Grille d’obervation de sites artistiques
http://www.rurart.org/aumenu/ressources/pages/art_num/grille.htm

Retour accueil

Ce document est sous la licence Copyleft Art Libre.

 



Comments are closed.

Social Widgets powered by AB-WebLog.com.